L’Association des Ecrivains de Langue Française (ADELF)

L’Association des écrivains de langue française réunit dans un même attachement à la langue française des écrivains de toutes origines. Son objectif est de révéler de nouveaux talents et de consacrer les écrivains majeurs qui, par la qualité de leur écriture et la force de leur engagement, font rayonner dans le monde entier les valeurs de la francophonie.

L’association fut fondée le 3 février 1926. A l’époque, la France est à la tête d’un puissant empire colonial. Les prix littéraires de l’ADELF ont pour vocation de récompenser les écrivains s’exprimant en français, administrateurs ou indigènes, dans des territoires où on parle notre langue, de gré ou de force. Ce qui explique l’existence d’un prix Asie (Cochinchine).

L’association fut déclarée d’utilité publique en 1952.

Après les décolonisations, l’association, héritière d’un passé révolu et critiquable, affronta le challenge d’entrer dans des problématiques modernes. Elle s’adapta et se donna pour mission de récompenser les auteurs d’expression française, d’où qu’ils viennent (excepté, bien sûr, la France). Pour l’ADELF, la langue française représente un patrimoine commun en perpétuelle et nécessaire évolution, qui précède, ou accompagne, par le dialogue des cultures, les mutations du monde moderne. L’enjeu majeur est de valoriser l’usage du français au sein de l’espace francophone, de le promouvoir en tant que langue libre, créative, novatrice, libérée des exigences des maîtres d’école d’un autre temps. Que fait-on du français de nos jours ? A quoi sert-il ? Quelles idées véhicule-t-il ? Comment le tortille-t-on pour répondre à des problématiques actuelles ? 

Entre autres activités, l’Association des Ecrivains de Langue Française se voue tous les ans à l’attribution de dix prix littéraires : Afrique Noire, Alpes et Jura, Asie, Caraïbes, première oeuvre francophone, Afrique Méditerranéenne-Maghreb, Belges francophones, Europe, France- Liban, Mer et îles, et le prix première oeuvre littéraire francophone, -en collaboration avec l’AMOPA, association des membres de l’ordre des palmes académiques-.

Historique des différents Prix :

. en 1950, le prix Madagascar, qui est une refonte de quatre autres. 

. en 1961, les prix Liban et Afrique Noire

. en 1963, prix de la Mer, prix des océans 

. en 1965, prix Caraïbes

. en 1972, prix Alpes Jura recentré sur la Suisse et le Val d’Aoste

. en 1972, les prix Asie et Maghreb

. en 1982, le prix Europe

. en 2012, le prix ADELF-AMOPA première oeuvre littéraire francophone. 

Les différents jurys regroupent des profils de personnes très différentes, universitaires, jeunes auteurs, accomplissant leur métier par passion, en quête de textes, aux aguets afin d’entendre toutes les voix, de préférence les plus ténues.

Pour concourir à l’un des prix ADELF, auteurs et éditeurs sont invités à inscrire leurs ouvrages de l’année en cours en suivant le lien : 

Lien

 

 

 

 

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.