Membre du jury de l’Association des Ecrivains de Langue Française

ADELF

L’Association des écrivains de langue française est la plus ancienne des associations francophones, créée en 1926. Dans le cadre de sa vocation internationale au service de la langue française et des littératures qui l’illustrent à travers le monde, elle a pour mission de faire reconnaître le talent d’écrivains originaires de pays où la langue française est pratiquée ou d’écrivains étrangers qui ont choisi de s’exprimer en français. A l’origine, les Prix littéraires ont été créés “pour distinguer des auteurs étrangers écrivant en français au-delà des mers”. 

Les écrivains de Suisse romande n’écrivent pas au delà des mers. Nous traversons plus modestement le lac Léman (éventuellement le Jura) mais ce périple peut présenter de grandes difficultés. Les ouvrages venus de France sont accueillis sans difficultés en Suisse, mais les livres romands ne franchissent que peu souvent la frontière.  

Lorsque le prix de la première oeuvre francophone ADELF-AMOPA a été décerné en mars 2016 à L’enfant de Mers el-Kebir, les responsables de ce prix littéraire m’ont proposé d’intégrer ce jury en vue de préparer les sélections ultérieures. J’ai accepté avec joie. L’équipe chargée de dénicher le prix 2016 se compose de la façon suivante : 

Les membres du jury ADELF-AMOPA 

Je m’engage avec enthousiasme dans cette activité par amour de la lecture et en espérant apporter ma petite contribution à la transmission d’une culture francophone à laquelle je suis attachée (que je défends aussi dans mon activité professionnelle). Les auteurs ayant publié un livre entre janvier et septembre 2016 (également au dernier trimestre de 2015) peuvent présenter leur ouvrage à l’ADELF. 

Pour faire acte de candidature, conditions, formulaire en ligne 

Je serai donc très heureuse de partager vos lectures, de découvrir vos coups de coeur pour des auteurs francophones.

Pour toute question, n’hésitez pas à vous adresser à moi via le formulaire contact de ce site. 

Sophie, 

le 5 août 2016

 

Je vous propose de lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *