Myrna, une poule de Pâques littéraire

Olivier Fuchs est le premier chocolatier que je rencontre.

Je me demandais ; est-ce que cela se voit que l’on est chocolatier ? Je ne sais pas moi… Quelques copeaux de chocolat sous ses ongles ? Des mains noircies au contact de la pâte de cacao ? Rien de tout cela. Un artiste pas comme les autres, cependant, qui s’est mis en quête de sa pierre philosophale.

P1060718Sous ses mains, dans ses moules, dans ses marmites, avec ses spatules et ses écumoirs, il transforme en or sombre tout ce qu’il touche, ou plutôt, tout ce qui le touche. P1060737
Il puise l’inspiration dans le monde qui l’entoure, auprès des artistes, des musiciens, au théâtre, il rêve de chaînes sensorielles et les traduit en chocolat. Dans sa boîte de Noël, de belles promenades vaudoises enrobent les ganaches. La ligne poétique de Ramuz et la spiritualité de Hesse se fondent dans les pralinés.

Myrna vient de sortir de l’oeuf. myrna2-2C’est une co-production. Outre le chocolatier, la sculptrice Myriam Duran, le plasticien Christian Probst, le graphiste Tassilo ont présidé à sa naissance. Myrna : l’élégance faite poule. 

Quant à moi, j’ai eu la chance d’être invitée à rêver au destin romanesque d’une poule de Pâques, et de tremper ma plume dans la pâte sombre, pour écrire ce conte printanier, que les amateurs de chocolat, de tradition (et de poules !) découvrent dès à présent aux pattes de Myrna. 

Pour la commander page internet du chocolatier 

fuchs_poule_web_texte (1) - copie

 

Sophie, le 8 avril 2017… emballée. 

 

 

Je vous propose de lire

2 Responses

  1. Nicole Méroz dit :

    Myrna

    Une poule en balade ?
    ce n’est pas une blague
    ni une parade
    tout simplement une poule
    à croquer !
    Oui Messieurs ! mais prenez garde
    de déshabiller la « Séduisante »
    plume après plume
    de vous attarder longuement
    sur sa peau mordorée
    avec un baiser ganache-fondant
    avant de déguster
    cette noble poule de luxe…
    bien enrobée !
    Nicole Méroz
    8 avril 2017

  2. Nicole Méroz dit :

    Merci Sophie,
    pour ton conte de Pâques que j’ai dégusté en compagnie de Myrna !
    Bien emballé….bien enrobé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *